lundi 24 décembre 2012

Les papiers de bonbons

Etude de Schokobon - noël 2012
En cette fin d'année je vous propose une étude de saison : les papiers de bonbons. 
Tout est possible : papillotes, chocolats, caramels... Regardons ces papiers qui trainent, non avec les yeux de la ménagère, mais avec ceux du dessinateur, et ils se révèleront passionnants.

- Le papier de bonbon, c'est un sujet riche qui permet d'étudier : la transparence, les reflets, les plis, la typographie... 
- Il a l'avantage de ne ressembler à rien, donc pas de risque que la tante qui vous observe derrière son verre d'apéritif vous gratifie d'un "c'est pas mal ton dessin, mais on ne reconnaît pas du tout le modèle"
- Autre avantage : on en trouve partout en ces jours de fête, sur la table garnie, au coin du feu, dans les cendriers décorés... Ainsi, l'étude de papier de bonbon peut se faire depuis n'importe quel lieu de réunion familiale, c'est une activité très sociale. Elle permet, aux moments où la conversation entre les convives se fait moins haletante, de s'occuper astucieusement.

Merry Christmas.

jeudi 20 décembre 2012

La fin du monde

Dessin d'après la série H0tel de Benjamin Nuel 

Il paraît que demain c'est la fin du monde, mais je ne sais pas exactement à quelle heure. Bon j'ai fait un petit dessin en cet honneur, il est inspiré de la série h0tel de Benjamin Nuel, diffusée sur arte.tv en ce moment, épisode 10 où c'est la fin du monde.

On y voit des policiers et des rambos en images de jeux vidéos 3D, j'aurais jamais cru que c'était inspirant. Je mourrai moins bête demain.


dimanche 16 décembre 2012

La pratique

Régulièrement, je me dis : "il faut pratiquer". 
Sous entendu "le dessin", parce que s'il y a bien un truc magique pour savoir dessiner, c'est la pratique. 
En faite c'est comme tout, le piano, la sidérurgie, la boulangerie... C'est en forgeant qu'on devient forgeron. C'est pas franchement magique. Le dessin n'a pas un statut à part.

Régulièrement j'achète un cahier neuf, en me disant : "il faut pratiquer". 
Ici je vous présente la septième page d'un cahier que j'avais justement acheté comme ça. Les 191 dernières pages sont encore blanches. Sur la première il est écrit (rageusement) : "au moins un dessin par jour". Je me souviens avoir, peu avant l'acquisition, discuté avec un ami peintre; je lui disais que je ne trouvais plus le temps de dessiner, que du coup mes rares dessins récents étaient moches, et que cela m'angoissait... Alors il m'avait suggéré de faire juste 20 minutes de dessin par jour, comme ça vite fait. Voilà, c'était un conseil simple et merveilleux, que j'avais suivi scrupuleusement pendant une bonne semaine. Le 13 septembre j'avais fait ce croquis, qui m'avait plu.








jeudi 22 novembre 2012

Cadavre exquis

Un cadavre-exquis thématique sur le corps humain,
réalisé à 2 cerveaux : le mien et celui de mon amie M.


Les ateliers de modèle vivant

Les ateliers de modèle vivant

En général, une séance dure 3 heures avec au milieu une pause café dont on profite intensément. Et juste après la pause ça reprend, on rallume un petit chauffage poussif auprès duquel le modèle s'installe de nouveau, 3 secondes de silence et puis c'est parti, le chuintement des mines sur le papier, il peut y avoir une mouche qui vole ou un projecteur en fin de vie qui bourdonne, mais après on est tellement concentré qu'on n'entends plus rien, on essaye d'être tout entier dans ses yeux, on s'échine à traduire une personne en traits ce n'est pas une mince affaire, car en vrai il n'y a pas de traits dans un modèle vivant. 
A la fin de la séance, le prof dit : "merci (prénom du modèle)", et là le modèle bouge et on dit tous "merci" et on est soulagé car on est très fatigué, fatigué mais content car c'est la preuve qu'on a beaucoup travaillé et qu'on s'est donc amélioré.

Le seul problème du modèle vivant, c'est qu'après on a beaucoup de cartons à dessins remplis de croquis de gens nus dont on ne sait pas quoi faire.

jeudi 11 octobre 2012

Les fruits secs

Oui, cette étude de fruits secs complètements ratée, et pourtant j'y ai passé un certain temps.
Mais parfois des sujets qui nous échappent.

lundi 24 septembre 2012

Les plantes en pots

La plante en pot de cette semaine : le piment.
J'aime bien acheter des plantes en pots chez le fleuriste en bas, je me dis qu'en cas de brutales chutes de neige ou d'alerte nucléaire, confinée à la maison, je pourrais me détendre en dessinant des compositions végétales le soir. C'est vrai, pour faire un petit dessin rapide sans sortir de chez soi, la plante en pot est le modèle idéale : vivant, peu onéreux, vaguement immobile.
En ce moment c'est la mode des piments. C'est très joli, ça évoque vaguement le sapin de noël, en plus mignon. J'en ai acheté un pot sans penser le moins du monde qu'il pouvait être la cause d'accident domestique.

Le conseil du jour : Préférez aux piments les tomates cerises ou la ciboulette si vous avez des enfants en bas âge qui ont pris l'habitude de s'amuser dans votre bureau. Leur langue finirait tôt ou tard par piquer très fort.

samedi 8 septembre 2012

Les enfants

Un jour en Slovénie j'avais rencontré Črt dans une école primaire. J'aimais bien son prénom sans voyelle. Il n'avait jamais fait de dessin à la plume et manifestement brulait d'envie d'essayer, alors je lui ai proposé. D'une main experte, il m'a tracé ce dinosaure en deux secondes et demi.
Après il a fait encore un autre dessin, qu'il a préféré garder pour lui. Les enfants sont vraiment ingrats.
Le dessin de Crt


vendredi 31 août 2012

L'auto cadavre exquis

Parfois il me vient une envie irrépressible de faire un cadavre exquis. 
En général personne n'est là ou ne partage cette envie avec moi, j'ai donc commencé il y a quelque temps à faire des auto cadavres exquis, c'est-à-dire seule (pour ceux qui ne connaissent pas ce petit exercice amusant, il faut préciser qu'il est censé se pratiquer socialement, comme le scrabble ou la belote, sinon il perd de son intérêt). Malgré tout, avec la technique suivante, il est possible de rendre l'auto cadavre exquis fort distrayant.

Exemple d'un auto cadavre exquis sur le thème du chien
Comment procéder ?

1. Prendre 3 feuilles A4 et les couper en 2 pour obtenir des lannières de 10,5 cm x 29,7, lesquelles vous pliez en accordéons 4 faces
2. Choisir une thématique qui vous plaît (par exemple : le chien), et se documenter visuellement sur ce sujet
3. Dessiner un morceau de chien sur une face d'un des accordéon de papier, en dépassant un peu sur la face suivante; replier la face dessinée de façon à ce qu'elle ne soit plus visible. Procéder de même avec chaque feuille de papier, puis passez à la deuxième face en partant des traits qui dépassent du premier dessin,... etc jusqu'à la dernière face de la dernière feuille (on peut dessiner dans le désordre aussi).
4. Dépliez et découvrez vos 6 dessins.